Sally Perel au Karlsgymnasium

Un témoin de l’époque nazie parle aux élèves de neuvième

Salomon Perel, un homme de 92 ans, a visité notre école pour nous parler de son enfance et sa jeunesse pendant la seconde guerre mondiale. Je pense qu’il voulait nous transmettre un message important : il faut profiter de la vie. Ce qui m’a touché particulièrement c’est qu’il a perdu sa famille et ses amis, mais qu’il est quand même resté un homme optimiste et souriant.

Melanie

sally

Salomon Perel raconte :

A l’âge de dix ans, j’ai dû quitter mon pays, l’Allemagne. Comme ma famille est juive, les nazis nous y ont poursuivis. Nous nous sommes sauvés en Pologne, mais nous avons vite réalisé que la situation n’y était pas moins dangereuse. Nos parents nous ont envoyés en Russie, mais nous avons été capturés par des soldats. J’ai changé mon nom, qui était trop « juif », et j’ai dû faire la guerre pour l’armée allemande. Oui, j’étais un soldat juif dans la Wehrmacht

Dans un hiver froid on m’a envoyé dans un internat en Allemagne. Pendant trois ans je vivais dans la peur permanente d’être découvert par les nazis. Après la guerre je me suis installé à l’Israël, sans blessure, mais l’âme blessée…

Lisa, Laura

sally2

Hier Salomon Perel nous a raconté ses expériences pendant la seconde guerre mondiale. C’était vraiment très intéressant. Nous pensons que c’est particulièrement important pour nous, les jeunes allemands, de connaître cette époque de notre histoire. L’histoire de Sally est incroyable : juif en Allemagne, il s’est réfugié en Pologne et en Russie. Il s’est même fait passer pour un Allemand pour sauver sa vie ! Nous étions très impressionnés par le fait que Sally Perel est venu en Allemagne pour nous informer bien qu’il ait déjà 92 ans.

Finn, Felix, Lukas

L’histoire de Salomon Perel nous a vraiment impressionnés. Il nous a raconté de sa vie pendant la guerre et comment les nazis ont poursuivi et tué les juifs. Ça nous a choqués ! La conférence nous a montré une fois de plus que c’est horrible si les gens sont opprimés à cause de leur origine ou leur apparence. Un grand merci à Sally Perel d’avoir pris beaucoup de son temps pour venir nous voir !

Max, Paul, Philippe